Nouvelle Année, nouveautés !

Une nouvelle année, un nouveau missel romain, un nouveau curé, un synode pour une Église renouvelée… Il y a beaucoup de nouveautés qui sont annoncées, en particulier pour notre Eglise locale.

Même notre bâtiment symbolique de la paroisse qu’est l’église Saint Martin de Seurre entamera sa restauration pour trois ans. Et il y a toutes celles qui seront à découvrir tout au long de l’année. Des nouveautés qui sont des bonnes nouvelles, comme les naissances, et celles qui sont le résultat d’épreuves dont il faut s’accommoder. La question n’est pas tellement de savoir à quelles nouveautés nous allons assister, mais plutôt de nous interroger sur ce que nous allons renouveler dans nos vies pour ne pas tomber dans des habitudes, afin d’être plus en accord avec nos convictions et notre foi, pour que notre chemin de vie et de foi soit un chemin où les autres aient une place privilégiée.

Celui qui nous renouvelle, c’est bien Jésus qui vient partager nos vies tous les jours. Qui vient naître en nous, en particulier en ce temps de Noël, pour nous inviter à renaître.  Les premiers qui l’ont reçu, ce sont les plus pauvres : les bergers. 

Aurons-nous un nouveau regard sur les plus pauvres qui nous entourent ou ceux qui sont à travers le monde ?
Le synode universel par notre Pape François doit aussi aider notre Eglise à faire un déplacement comme les Mages, entre Jérusalem, lieu de connaissance nécessaire et de pouvoir, mais qui peut être un pouvoir aveugle, et Bethléem où Jésus est né au milieu des bergers et des gens simples.

Jésus nous demande de  nous aimer les uns les autres ; comme Il nous a aimés (Jn 13,34) ! Ce commandement ne nous paraît plus tellement nouveau, et pourtant l’amour a toujours besoin d’être renouvelé. L’amour conjugal, familial, amical, fraternel… « Comme » je vous ai aimés,  c’est être fixé sur Jésus, par notre prière, la méditation de l’évangile, par notre attention aux plus petits chez lesquels il se trouve. Car le commandement nouveau de Jésus est bien celui du service qui est révélé par le nouvel enseignement du Seigneur “comme je vous aimé”.

Alors, je formule pour chacune et chacun mes voeux pour que cette nouvelle année soit au service de l’amour, au service du frère et de la sœur que la vie de tous les jours placera sur votre chemin.

Bonne année 2022 à tous.                                                 

Père Joseph+