“Si mes disciples se taisent, les pierres crieront…” (Evangile de St Luc chapitre 19 verset 40)

Cette expérience a été vécue et écrite par Marie-Claude, paroissienne.

L’idée de créer une crèche m’est venue en entendant des villageois depuis le début de la pandémie : les rencontres étaient rares, les activités réduites, les ados se plaignaient d’ennui et les anciens de déprime. On ne peut pas toujours faire grand chose pour rendre les gens plus heureux, mais mon enfance de pauvre m’a laissé une injonction : « Fais avec ce que tu as sous la main ! ».

Ce que j’avais sous la main ???? c’était la clé de notre petite église et une urgence : la rendre plus accueillante…. « Et si nous faisions la crèche ensemble ? » Avec un peu de communication j’ai réuni les gens qui voulaient se lancer dans l’aventure.

Nous nous sommes réunis durant l’avant, cinq fois deux à trois heures. Comme on ne construit pas une crèche comme on va chercher des articles au supermarché lors de la première rencontre, chacun a pu lire ou prier le texte de la prière de l’artisan, puis les étapes ont été les suivantes :

  • trier ce qu’on pouvait garder de l’ancienne crèche en respect de ce que nos anciens avaient apporté à l’église
  • nettoyage de l’église et petits travaux de restauration, diverses discussion autour du thème de base, pourquoi ce titre et collecte des éléments
  • achat de ce qui était utile
  • sortie promenade pour chercher ensemble des éléments naturels pour le décor
  • contact avec la fleuriste pour lui donner une idée d’ensemble de ce que nous voulions créer et recevoir son aide
  • recherche dans la bible de toutes les phrases parlant de pierres et de rocs ou rochers
  • lister des mots représentant des qualités que nous avons ou que nous aimerions avoir ou développer.

Après cette étape de collecte, trois ateliers ont pu démarrer :

  1. Montage de la crèche et restauration des éléments brisés ou cassés dans l’ancienne décoration et dans l’église.
  2. Atelier Calligraphie sur gros galets et explications, échanges sur le contexte des phrases de la bible retenues par les participants pour décorer la crèche.  Atelier de calligraphie des mots-qualités sur de plus petites pierres.

3. Atelier Patchwork-couture pour créer un ambon représentant l’adoration des rois mages.

Ce qu’on peut en dire :

  • Une participation joyeuse du groupe parfois à tous les ateliers avec pour les anciens l’impression de « retrouver l’esprit des Noëls d’avant »
  • La découverte des plus jeunes de l’église, des textes, de leur participation possible.

Ce qui a été souligné :

  • Le rapport ancien/nouveau dans la vie
  • Savoir reconnaître les Signes
  • Savoir s’inscrire dans la démarche d’un peuple ancien (rapport ancien et nouveau testament)
  • Contraste entre ce qui est attendu « Tu es mon roc ! » et ce qui est donné « un petit enfant faible et nu »
  • Faire des choses symboliques et en prendre conscience… etc j’en oublie sûrement.

Lors de la prière de l’Epiphanie le groupe s’est retrouvé et les plus jeunes d’entre nous ont remis une petite pierre avec la qualité à développer pour l’année en cours à chaque participant… Depuis nous nous rencontrons et parfois nous voyons comment cette qualité se développe en nous comme une petite plante qui grandit sous le soleil du Saint Esprit.

Note de la rédaction du site : pourquoi ne pas s’inspirer de ce très beau projet à d’autres occasions de l’année (Pâques, fête de la lumière, Toussaint…) ?